03 janvier 2006

Bonne année!

Bon, alors bon.
En fait, là, j'ai une après-midi à perdre, alors j'en profite pour poster un nouveau message sur mon blog. Et le sujet qui m'est venu tout de suite à l'esprit, c'est le réveillon du Nouvel An! Ben oui, y a pas mal de choses à dire là-dessus. Mais ce qui m'a vraiment incité à en parler sur mon blog, ce sont les réactions dont m'ont fait part certaines personnes ayant "participé" à l'événement en question et avec qui j'ai eu le "plaisir" de manger ce midi au Resto U, un Resto U ma foi fortement bordélique puisque l'espèce de tapis roulant qui achemine les plateaux ne fonctionnait pas, si bien que les dits plateaux et leurs déchets s'ammoncelaient un peu partout et que cela faillit provoquer un mouvement de révolte de la part du personnel d'entretien qui était complètement débordé. Ouf, cette phrase est terminée. Bon, je disais donc que certaines réactions m'ont un peu fait mal au cul. Pour ne pas la citer, une certaine personne dont le prénom commence par A et qui se trouve être la gonzesse de mon pote John Tebey, m'a tout simplement dit qu'elle avait passé la pire soirée de sa vie. Jusque-là, on est plutôt d'accord. Mais ce qui est plus contestable, c'est la raison invoquée par cette chère personne. Selon elle, comme tout le monde était bourré, alors qu'elle était totalement sobre, c'était pas drôle, et en plus c'était quand même pas sympa de faire des conneries dans l'appart' à Bruno. Voilà, en gros, ce qu'elle a voulu dire.
Je m'arrête un instant car je viens de me rendre compte que je suis en train de parler d'un truc sans avoir expliqué ce qui s'était passé à ce fameux Nouvel An. J'imagine que pour les personnes qui n'y étaient pas, c'est un peu difficile à comprendre. En même temps, à part mes potes John et Barbudo, y a pas grand monde qui fréquente mon blog. Mais pour résumer, disons que la soirée commença très tôt pour mes 2 acolytes et moi-même puisqu'après avoir fait les courses, nous vidâmes quelques bouteilles en fin d'après-midi, en prévision de la soirée de merde qui nous attendait. Le but étant de ne pas arriver sobre à la soirée, au risque de mourir instantanément dès la première manifestation du comportement "vieux couple" de notre ami Burnos et de sa chère compagne Gérard. La soirée commença très mal puisque ma gonzesse, qu'on devait prendre en passant, me fit un putain de caca nerveux parce qu'on était pas à l'heure et qu'elle avait faillit se faire agresser (soit disant - parce qu'en fait, si ça s'trouve, c'était juste un gars qui lui demandait du feu). Bon, cela dit, nous arrivâmes chez notre hôte sans autre difficulté. Après les salutations d'usage, la soirée se mit en place tranquillement. Il fallut aller chercher des chaises. Pendant ce temps, moi je m'évertuais à réconforter ma gonzesse. Le repas fut absolument délicieux, surtout les ravioli cimentés avec 4 tonnes de gruyère. L'alcool coulait à flots. Et heureusement, parce qu'au fur et à mesure de la soirée et des conneries qui mettaient un peu de piment dans tout ça, Lord Burnos et sa mégère devenaient de plus en plus chiants. Faut dire qu'on y allait pas de main morte. Sans vantardise de ma part, je crois que j'ai battu tous les records. Pour satisfaire la curiosité de mes lecteurs, je peux donner un petit florilège de nos faits d'armes :
- passage du disque "Youri, le Prince des Tziganes" (cadeau de notre vieil ami Titi)
- déguisements pourris confectionnés uniquement à partir d'un noeud pap'
- pourrissage de la chambre à Bruno à base d'ustensils de cuisine, de cacahuètes et de bière dans son lit
- pourrissage de ses chiottes à base de dérouleur à PQ dans la cuvette
- remplissage de sa machine à laver avec divers objets, des ustensils de cuisine et de la bouffe.
- cassage d'un verre et ouverture contestable (et contestée) d'une bouteille de champ' de la part de Xavier
- cris stridents et autres gueulements (principalement de la part de Xavier)
- discussions non moins contestables comportant un grand nombre de mots putants faisant partie d'une liste préalablement établie.
- verres avalés culs secs, rots, pets et autres joyeusetés que seuls les vrais mecs savent faire
- vols de plusieurs bouteilles dans le frigo de Burnos, histoire de pas repartir les mains vides
- dégradation de ses chaises à 5000 euros environ achetées grâce à ses primes de bidasse

Voilà pour le programme de cette merveilleuse soirée qui restera à tout jamais gravée dans nos mémoires. Et encore! Je passe sur les événements qui se sont déroulés après notre départ de chez Burnos. Enfin, on pourrait quand même citer le coup de ma gonzesse complètement bourée qui apostrophe un rasta dans la rue ou Renaud qui finit en boîte (ça, c'est quand même unique), ou encore notre départ précipité de chez Phil le lendemain matin parce qu'une bonne soeur faisait sa ronde dans le collège. Bon, tout ça pour dire que ce Nouvel An était vraiment le pire trou noir que j'ai jamais vu. Même dans l'étendue infinie du cosmos, y en a pas de semblable. Le pire, c'est qu'on s'y attendait. On peut pas dire qu'on était pas sur nos gardes. On s'avait que ça serait une horreur. Et pourtant, on y est allé. Comme quoi, on est vraiment cons. Mais pour en revenir à la réaction de Mlle A, je la trouve complètement ahurissante. Non mais, franchement, encore heureux qu'on se soit bourré la gueule et qu'on ait fait des puteries toute la soirée! C'est ce qui nous a sauvé. J'ose même pas imaginé ce que ç'aurait été si on avait pas bu et qu'on était resté bien calmes autour de la table en merisier frappé qui coûte 20000 euros (avec la surtaxe). A l'heure qu'il est, j'crois qu'on serait plus de ce monde. Sur ce, bonne année à tous!

Posté par delmuzo à 18:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Bonne année!

    Moi, j'attends...

    Ouais, j'attends de voir pour la superstition. Parce que pour l'instant, il s'est pas passé grand chose de bien pour moi. Au contraire, même. j'ai été une grosse merde cette semaine. J'ai loupé la moitié de mes cours et j'ai un putain de boulot à rendre pour la semaine prochaine qui n'est même pas commencé. En plus, y a la soirée de samedi soir en perspective qui me fait gerber d'avance (J'parle de l'anniv à Marjo). C'est vraiment pas bon d'enchaîner les soirées de merde. Pourtant, si notre théorie du Nouvel an est exacte, on devrait passer une année génialissime. Avec un Nouvel An pareil...
    Sinon, je reconnais que cette soirée était difficilement racontable, mais j'ai essayé d'en donner un petit aperçu. Bien sûr, la liste de nos conneries n'est pas exhaustive. J'en ai sûrement oublié, étant donné le brouillage de ma mémoire dû à un état alcoolique. Quant à cette chère Mlle A, je crois que c'est définitivement la pire des Mamies. Etre malade après avoir bu 3 gouttes de panaché, j'ai jamais vu ça!

    Posté par Pancho, 06 janvier 2006 à 11:43 | | Répondre
  • Alors bon.

    Franchement, je dis bravo.
    Bravo, oui bravo et encore bravo.
    Parce que pour s'attaquer à un morceau d'anthologie comme cette putain de soirée du nouvel an c'est pour le moins couillu !
    Et si tu as dû occulter certains faits par manque de place, de temps ou de mulance, l'effort n'en reste pas moins là.
    Alors bravo, oui bravo et encore bravo.
    C'est vrai qu'un truc pareil, heureusement ça n'arrive qu'une fois par an et c'est pas plus mal.
    J'en suis toujours pas revenu. Putain cette merde !
    Je crois que les petits vieux présents lors de la soirée en garderont un souvenir impérissable eux aussi. Perso, je ne pourrais plus jamais dissocier de mon esprit Gérard, l'être aimé, de l'image d'un écureuil ou d'une fouine qui sursaute à chaque petit bruit en croyant entendre un prédateur approcher.
    Là, juste tu remplaces le prédateur par la clique (Argh...) et les bruits par des geysers de champagne, de bière, de verres pétés, de gonzesses qui crisent, de hurlements (malgré les clauses vis-à-vis des voisins tout ça), de raviolis qui tuent, etc.
    Eh ben moi, pour tout ça, je ne vois qu'un truc à dire : Bravo, oui bravo et encore bravo.
    Je crois que jamais on ne refera un trcu pareil.
    Et c'est pas plus mal.

    Posté par Barbudo, 07 janvier 2006 à 00:26 | | Répondre
  • Putain...

    Je relis ce texte avec deux moiset demie de recul et j'en rigole toujours autant.
    Quelle soirée...
    J'te jure d'un côté c'est réconfortant de savoir qu'on en refera pas une comme ça, mais d'un autre côté, c'est un peu triste de savoir qu'on atteint notre apogée merdeuse et qu'à priori on ne refera pas pire un jour !
    Encore merci les gars, pour cette soirée ! Je crois que si on n'avait pas été ensemble, on serait morts. Mais là, tous ensemble, gâce à ce travail d'équipe, on a établit un de ces putain de record...

    Posté par Barbudo, 20 mars 2006 à 22:27 | | Répondre
  • Quand Année Nouvelle rime avec Puits Gravitationnel

    Ouaip, ca c'est du résumé. Le truc avec cette soirée, c'est qu'elle est irracontable. Il s'est passé plein de trucs sans rapport les uns avec les autres, et sans rapport avec notre dimension d'ailleurs. Mais cest bien davoir immortalisé quelques évènements majeurs a l'écrit, des fois qu'on serait tenté d'oublier pour avoir a aller chez le psy pendant 8 ans. Mlle A dont nous tairons le nom est effectivement une mamy, mais pour le coup ce qu'elle voulait dire c'est qu'ayant été malade après avoir bu 1ml de panaché (mamy power) elle n'a pas pu se pochtronner comme elle en avait l'intention, ce qui lui a rendu cette soirée encore moins supportable. Après, effectivement elle rale comme une merde alors que ca fait deux mois qu'elle me fait chier pour venir malgré mes mises en garde.
    En plus elle marche meme pas cette superstition. Elle est toute pourrie du cul cette année 2006. L'an prochain, je m'enferme chez moi avec un gilet pare-balles et un fusil à pompe. Putain d'année de merde oui!

    Posté par john, 20 avril 2006 à 22:09 | | Répondre
Nouveau commentaire